Frères d’enchantement de Siana

IMG_5647-2freres d'enchantementNote : 14/20

  • Titre : Frères d’enchantement
  • Auteure : Siana
  • Éditeur : Rroyzz éditions
  • Pages : 266
  • Prix : 17€

Résumé :

Je m’appelle Ensio. Milicien engagé et apprécié de notre belle cité, j’affiche l’air d’un héros, mais une partie de moi se meurt. J’ai tué mon ami d’enfance, et ainsi brisé le lien télépathique qui nous unissait. Un lien interdit, car dangereux. Maintenant, un vide obscur me dévore petit à petit, insidieusement. Je dois le combler avant de devenir fou. Je m’appelle Ljuka. Ils m’ont oublié, ils n’auraient pas dû. Je me souviens parfaitement de leurs moqueries, de l’immonde fierté qui imprègne autant leurs actes que leurs paroles. Ils ne comprennent toujours pas, ou plutôt, ils ne veulent pas comprendre. Alors je vais les y forcer et leur prouver qu’ils ne sont pas parfaits ni tout puissants. La révélation d’un héros sur le déclin. Le parcours d’un homme devenu extrémiste. De fraternité à rivalité…


 

J’ai reçu ce livre de la part de l’auteure que je remercie vivement.

Dans ce roman nous allons suivre deux personnages, Ensio et Ljuka, qui ont créé un sort lorsqu’ils étaient jeunes pour pouvoir partager leurs pensées. J’ai beaucoup aimé l’idée de suivre, en points de vue alternés, deux meilleurs amis unis par un lien télépathique qui finissent par se déchirer au point que l’un tue l’autre et de comprendre comment ils ont pu en arriver là.
On va donc avoir des chapitres avec le point de vue de Ljuka qui se passent dans le passé et des chapitres où on va suivre Ensio après la mort de son ami. C’est, selon moi, un exercice difficile dans lequel s’est lancée l’auteure pour que chaque histoire soit équivalente niveau taille. Elle a réussi, même si j’ai trouvé quelques longueurs à certains chapitres d’Ensio.

En effet, j’ai globalement apprécié davantage l’histoire de Ljuka que l’on suit depuis son enfance jusqu’à la fin de son adolescence car je l’ai trouvée plus riche. Les thèmes abordés sont, selon moi, plus intéressants et j’avais vraiment envie de savoir ce qu’il s’était passé entre lui et Ensio pour qu’ils finissent par se détester. J’ai également trouvé ce personnage plus attachant, plus complexe et c’était avec plaisir que je retrouvais les chapitres qui lui étaient dédiés.

L’histoire d’Ensio, quant à elle, tourne un peu en rond au début et prend ensuite une direction complétement inattendue qui m’a un peu déstabilisée. J’ai toutefois beaucoup apprécié la deuxième moitié de son récit qui a plus d’actions et dans laquelle il gagne en maturité et en sympathie.

Enfin, l’écriture de Siana est fluide, elle se lit facilement mais les chapitres étaient un peu trop longs à mon gout.

Pour conclure, ce roman aborde de belles thématiques, celle de la puissance de l’amitié mais aussi du deuil, du chagrin et des regrets. L’auteure n’a pas choisi la facilité et même s’il y a des passages un peu tirés par les cheveux elle s’en est bien sortie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s