Speak de Emily Caroll et Laurie Halse Anderson

IMG_4043-2avis speakNote : 17/20

  • Titre : Speak
  • Auteur : Laurie Halse Anderson
  • Illustratrice : Emily Caroll
  • Éditeur : Rue de Sèvres
  • Pages : 376
  • Prix : 20€

Résumé :

« J’aimerais faire un voeu mais je ne sais pas lequel… J’essaie de ravaler la boule que j’ai dans la gorge. Je pourrais leur raconter ce qui est arrivé. Comment réagiraient-ils ?  » Melinda a 15 ans. Ce soir d’été, au beau milieu d’une fête, la jeune fille est victime d’un drame. Elle appelle la police. Personne ne saura jamais pourquoi elle a lancé cet appel, ni ce qu’il lui est arrivé cette nuit-là. Tout simplement parce que Melinda, murée dans son silence, ne parvient pas l’exprimer…


 

Je veux vous parler aujourd’hui du premier roman graphique que j’ai lu, à savoir Speak de Emily Carroll d’après le roman de Laurie Halse Anderson.

J’ai trouvé cette histoire très touchante, elle porte pour moi un message important. L’héroïne est très attachante, même si on se doute de ce qui lui est arrivé, j’avais hâte de savoir comment son histoire allait évoluer.

De plus, j’ai eu un vrai coup de cœur pour les dessins que j’ai trouvés magnifiques. Ils représentent très bien les états d’âme de l’héroïne. Lorsqu’elle va mal les dessins sont de plus en plus sombres au contraire des moments plus joyeux.

Le texte est également très poétique et très émouvant. Les dessins se coordonnent très bien.
L’histoire quant à elle est très addictive. J’ai lu ce livre en une seule journée car j’avais très envie de connaître le fin mot de l’histoire et de savoir comment l’héroïne allait s’en sortir.

Toutefois, j’ai trouvé dommage qu’on ne voit pas la résolution de l’histoire avec les parents du personnage principal. On ressort du livre avec une image très négative des parents alors que Melinda ne leur laisse aucune chance de l’approcher.
Le fait qu’on ne voit pas la suite de l’histoire et une vraie résolution m’a également un peu dérangée car personnellement j’apprécie savoir ce qui arrive aux personnages jusqu’au bout.

Finalement, j’ai beaucoup apprécié cette histoire. Elle m’a beaucoup émue de part sa poésie, la beauté des dessins, les messages qu’elle porte et qu’elle aborde. Je trouve néanmoins qu’il vaut mieux la lire avec un regard d’adulte car étant donné que Melinda ne parvient pas à se confier à ses parents qui ne sont pas à son écoute et que c’est au final un événement particulier qui la fait réagir, une personne jeune ou fragile pourrait penser qu’effectivement, comme Melinda personne n’est là pour l’écouter. Je pense que le fait qu’on ne voit pas les bénéfices que l’héroïne a d’enfin oser parler va dans ce sens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s