Un Palais de Cendres et de Ruines de Sarah J. Maas

IMG_3996-1avis un palais de cendres et des ruinesNote 19/20

  • Titre : Un Palais de Cendres et de Ruines
  • Auteur : Sarah J. Maas
  • Éditeur : La Martinière Jeunesse
  • Pages : 736
  • Prix : 21€90

Résumé du tome 1 :

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ?
A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.


Après beaucoup d’attente j’ai enfin pu me plonger dans la lecture du troisième tome d’une saga qui faisait déjà partie de mes favorites depuis le premier livre. Je n’ai pas du tout été déçue par cette suite qui a su combler toutes mes espérances.

En lisant ce tome je suis passée par toutes les émotions : le rire, les pleurs, angoisse, etc. C’est tout ce que je recherche dans un livre, me faire vibrer, rêver et m’emmener très loin, vivre d’autres vies dans des univers magiques. Et quel univers ! Sarah J Maas a fait un travail fabuleux en inventant un monde de fantasy avec des créatures qui s’éloignent des codes (elfes, nain, orcs…) tout en ayant leur propre mythologie. Le monde de Prythian est bien construit, bien développé et tout s’emboite parfaitement. Dans le tome 1 on n’entrevoyait qu’un minuscule bout du potentiel de cet univers et c’est avec délice qu’on découvre au fil des tomes tout les tenants et les aboutissants de leur histoire.

Le seul petit point négatif de cette intrigue est selon moi qu’il y a des moments trop calmes puis tout s’enchaine assez rapidement. Pour autant, cela permet d’avoir les dernières centaines de pages très rythmées.

Au niveau des personnages, j’ai encore adoré Feyre et Rhysand. Ils sont forts, courageux, sans être arrogants. De plus, grâce à Tamlin l’auteur nous montre à travers Feyre ce qu’une femme doit refuser et souligne à de nombreuses reprises le fait que Rhysand considère Feyre comme son égale et s’éloigne des stéréotypes où l’homme doit à tout prix protéger sa femme qui n’est capable de rien.

Les personnages secondaires, quant à eux, sont de plus en plus développés et attachants. Leurs liens se dévoilent, changent et se construisent lentement et de manière réaliste.

Enfin, l’écriture qu’on entrevoit à travers la traduction française est très belle, bien construite, fluide. J’ai désormais encore plus envie de lire les autres livres de Sarah J. Maas.

Pour conclure, ce tome a été un énorme coup de cœur. Pour moi cette saga n’est pas du Young Adult, elle est plus mature et c’est peut-être aussi pour cette raison qu’elle me plait tellement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s